Vous, élus depuis 16 mois (ce jour) ou attaquant votre deuxième mandat avec l'énergie de votre premier, vous venez d'apprendre que - enfin ! OU malheureusement - votre DGS (auquel vous aviez commencé à vous attacher...si, si...) s'en va vers d'autres contrées, se décide à prendre sa retraite, quitte la FPT ou que sais-je encore...?

Emoustillé(s) par la perspective de recruter "votre" directeur général des services, vous avez besoin de conseils avisés pour élaborer des questions qui mettront les candidats à nu.

1 - s'interroger :

Quel profil statutaire et quelles connaissances attendre ? Quel comportement attendu ?

La délibération peut être ouverte aux 3 cadre d'emploi de la filière administrative, de même qu'il n'est pas interdit de nommer un ingénieur sur un poste de DGS... Ouvrir les grades permettra à de nombreux candidats de postuler et d'attirer des compétences différentes.

Le poste de DGS - excellent généraliste ou super polyvalent suivant les définitions qu'on lui accorde - nécessite une bonne maîtrise du territoire, des compétences communales et intercommunales, la connaissance de la GRH. Manager stratégique, il doit bien comprendre son positionnement dans la collectivité et trouver sa place face au maire et aux adjoints avec qui il travaillera en confiance (sinon...). Il peut avoir occupé des postes spécialisés (urbanisme et aménagement du territoire, diplômes en droit public, développement économique, gestion de projets, chargé de mission...) et avoir la volonté d'encadrer une équipe ultra pluridisciplinaire comprise entre 10 et 60 agents.

Dans des billets précédents, nous avions vu qu'un comportement conditionnait bien souvent un poste. Le comportement, c'est le savoir-être qui fera la différence face à la multiplicité des candidats, diplômes et connaissances. On peut avoir occupé un poste de DGS 15 sans avoir apporté une dynamique nécessaire à sa collectivité, on peut travailler 12 heures par jour sans donner des résultats, on peut travailler la porte ouverte et jamais recevoir aucun agent...

2 - MENER L'ENTRETIEN

Présenter les membres du jury, donner confiance au candidat et le mettre à l'aise en lui précisant qu'il n'y aura pas de questions pièges et que son avis vous importe beaucoup et déterminera le recrutement.

Le candidat présente son parcours et les motivations qui l'ont poussées à postuler pour votre collectivité.

L'échange doit être rythmé et poussé : près d'une cinquantaine de questions et 1 heure d'échange n'est pas trop pour savoir qui vous avez en face de vous.

Exemple de questions :

Quel est la place du DGS dans une mairie ? comment doit-il se positionner face aux élus ? face aux agents ? A-t-il un contact avec la population ? Reçoit-il des administrés ? Comment évaluer la compétence ? Avez-vous mis en place le plan de formation dans votre collectivité ? De quelle façon ? Connaissez-vous votre style de management ? Avez-vous déjà eu à prendre des mesures disciplinaires ? Quel défaut pourrait vous desservir ? De quelle façon travaillez-vous vos limites et les connaissez-vous ? Quelle est l'activité la plus importante en mairie ? Pourriez-vous nous décrire l'organisation d'un service administratif ? Que dit-on de vous ? Aimeriez-vous choisir le bureau (la pièce) dans lequel vous allez travailler ? Pensez-vous que c'est au maire d'évaluer les agents ? Pourriez-vous nous donner une définition de la gestion des Ressources humaines ? Que savez-vous de notre commune ? de nos projets ? Avez-vous une idée de la part du montant de personnel dans le budget de fonctionnement ? Quelles connaissances informatiques avez-vous ? Quelles idées nouvelles pourriez-vous nous apporter ? Quelles sont vos valeurs ? Participeriez-vous au bureau muncipal et pourquoi ? Qui doit viser le courrier ; maire ou dgs ? Pourriez-vous nous citer des leviers de motivations pour fédérer une équipe ? Quelles formations avez-vous suivi cette année ?

Laisser le candidat poser toutes les questions qui lui semblent nécessaires.

Terminer par les prétentions salariales et la disponibilité.

3 - Evaluer l'entretien

Rapidement déstabilisé, en confiance, légèrement tremblant, très souriant, assumant ses choix par un "je" naturel, volubile... Essayer de qualifier ses attitudes et son comportement et imaginez-le en situation. Vous convient-il ? Donnez-vous 24 heures pour mener votre réflexion jusqu'au bout, ne faites pas un choix trop rapide, ému par une réponse qui vous a particulièrement satisfaite. On ne choisit pas bien après 4 ou 6 heures d'entretien. Reprenez vos notes le lendemain matin, révisez une dernière fois les CV et réunissez les membres du jury pour un débriefing final.

Le choix est fait ? FELICITATIONS et ... bonne continuation au sein de votre mairie.

ressourcesterritoriales@gmail.com